Artists

@Pascale Toniazzo

Plus d’infos
www.via-verde.fr
ViaVerde

Via Verde

Créée en 2012, la compagnie Via Verde est basée à Thionville ( Moselle/Région Grand Est ).
Ses créations mêlent différentes disciplines ( marionnette, arts plastiques, danse, création lumière et musicale) pour écrire un théâtre visuel et sans paroles. Elle s’adresse à tous les publics et propose différents ateliers de pratiques artistiques.
La compagnie bénéficie d’une résidence régionale de recherche pour trois ans (2017-2020) au Théâtre Gérard Philipe de Frouard – scène conventionnée pour la marionnette et formes associées et au Jardin Parallèle de Reims.
Les émotions sont à la base de nos réflexions, elles sont les boussoles de nos perceptions. Émotion et raison sont intimement liées. Les créations de la compagnie Via Verde tentent d’accéder à une réflexion par le biais de l’émotion. Nous souhaitons laisser une grande liberté d’imagination et d’interprétation au spectateur, activée par les images dessinées au plateau. Cette expérience sensible concourt à une réflexion autour des thèmes abordés dans chaque proposition. Cultiver des projets investis dans la forme et le propos. Des projets qui font sens, donnent du sens, et touchent les sens. Des projets sensibles.

Feedback sur le projet N.A.P.P.

1_Quels sont pour vous les enjeux des arts de la marionnette aujourd'hui ?
Il me semble que le grand défi de la marionnette, sous toutes ses formes, est de refléter notre présent, ses doutes, ses crises, ses curiosités. Etre au contact des troubles du monde, manier tout type d'outils pouvant le raconter. La marionnette est par essence libre, poreuse aux autres disciplines, compatible avec tout type d'expérimentation, c'est une grande force. La marionnette a aquis ces dernières décennies une notoriété nouvelle. L'enjeu est de s'inscrire dans une forme de contemporanéité en restant généreuse, ouverte au public et accessible à tous. Je crois qu'il faut être attentif à ne pas réduire la marionnette à des formes plastiques esthétisantes et conceptuelles. Les nouvelles technologies et nouvelles dramaturgies ne doivent pas anéantir l'art de la manipulation et de l'illusion à l'origine des arts de la marionnette. La marionnette n'est pas qu'une représentation plastique, c'est un objet en mouvement. L'émancipation de la marionnette vis à vis des formes traditionnelles le réduit trop souvent à des formes élitistes et fermées. Un enjeu immense est de lier exigence artistique, recherche de nouvelles formes, et partage enthousiaste avec les publics.

2_En quoi les technologies numériques et plus largement les cultures numériques ont-elles influencé votre projet et son processus de création?
Les technologies numériques ouvrent de nouvelles formes de représentation, elles permettent d'envisager une écriture visuelle qui enrichit notre projet actuel. Elles interviennent pour raconter et donner à voir des imaginaires inconvocables d'une autre façon.
Les avancements technologiques, notamment en terme de 
miniaturisation, offrent de nouvelles pistes passionnantes!

3_Quelles ouvertures et enseignements tirez-vous de votre participation au projet N.A.P.P.?
Le projet NAPP nous a permis de rencontrer d'autres artistes, de s'enrichir de ces rencontres, et peut être aussi de "se détendre" par rapport à ces outils qui nous paraissaient jusque là appartenir au terrain complexe des initiés.
Cela nous a ouvert des nouvelles portes, envies, appréhensions qui vont certainement infuser au cours de nos prochains projets, et nous apporter un supplément de représentations possibles.

Informations supplémentaires

Intervention dans le cadre du projet N.A.P.P.:

L'Illusion - Kinorev & Via Verde

Rejoignez-nous sur

Co-financé par