Diffusion

4 jours pour faire un saut dans les arts numérique et découvrir le mapping vidéo.
Le challenge? Produire ensemble une oeuvre digitale contrôlant la lumière et le mouvement dans un environnement 3D réel. Plus d'info

L’histoire d’une petite fille qui se retrouve prise au milieu de la guerre. Quand la manipulation de marionnettes s'entrelace avec des projections vidéo en direct et des dessins virtuels.

Iris Meinhardt s'est formé à la marionnette à l'Université de Musique et des Arts de Stuttgart. Ses techniques de prédilection sont la projection vidéo et le théâtre d'objets : ses créations mêlent ainsi danse, manipulation et nouvelles technologies, pour un résultat oscillant entre les arts de la scène et une installation d'art visuel. Dans chacun de ses spectacles, elle explore les possibilités de mise en scène de son propre corps et développe une recherche très personnelle.
Depuis ses premiers solos en 1999, elle s'est entouré de Michaël Krauss, metteur en scène et plasticien, et de Thorsten Meinhardt, compositeur.

Feedback sur la participation au projet N.A.P.P.

Sur la base de notre expérience, nous avons essayé d'approfondir le travail avec des modules robotiques et tenté de nouvelles choses.
La principale approche consistait à développer un robot humanoïde pouvant être démantelé en modules individuels (jambes, bras, tête) afin qu'ils puissent être contrôlés en toute autonomie et entrer en dialogue avec le danseur.
Le protagoniste crée une contrepartie robotique qui se complexifie de plus en plus.
Le travail avec les modules individuels s'est avéré surprenant et perturbant, par exemple lorsqu'un bras de robot rencontre un bras humain et que les deux se combinent pour former un corps entier dans des mouvements synchronisés. L'élément de la construction, de l'assemblage et de l'interaction des modules robotiques s'est également avéré un élément de jeu très excitant.
Cela a créé des moments intenses entre l'homme et la machine et suscité de nombreuses questions à propos des qualités du mouvement humain et robotique.
Il était fascinant de voir que les mouvements artificiels du robot ont développé une présence très forte, presque hyper-humaine.
Le travail avec des robots demande des processus de construction très longs, ce qui est difficile à intégrer dans les structures de financement pour le théâtre gratuit.
En outre, il y a des dépenses financières élevées dans le domaine robotique, qui fonctionne finalement avec des montants de production bien plus élevés.
Ainsi, vous devez être prêt à appliquer des solutions inhabituelles, à investir pas mal de temps dans la familiarisation, parce que lorsqu'on travaille avec des robots au théâtre, on se retrouve toujours dans des zones intermédiaires où il n'y a pas de vrais experts. On travaille avec des prototypes dont la possibilité d'utilisation de longue durée ne peut pas vraiment être estimée. Ainsi, les spectacles invités sont associés à un risque élevé et demandent beaucoup de temps de préparation et de suivi pour la technologie.
Mais, il y a aussi le charme particulier. Nous avons l'opportunité de trouver des solutions inhabituelles, tout est rassemblé dans une main et n'est pas distribué à trop de spécialistes ; l'inachevé, le processuel et l'expérimental nous permettent de questionner les processus sociaux de la technologie et les machines propres apparemment plus parfaites que jamais du monde industriel.
Nous apprécions énormément le fait d'avoir été en mesure de participer au N.A.P.P. et le fait que vous ayez le courage de montrer ces pièces techniques souvent très risquées.

Une jeune femme se trouve dans une pièce qu’elle n’avait encore jamais vu auparavant. Elle s’assoit à SA table, sur SA chaise, mais pas dans sa chambre. Elle ne peut pas deviner, si elle est déjà venue ici, dans cette pièce sans sortie. De ce fait, elle tente, au moins un peu, de comprendre la mystérieuse situation dans laquelle elle se trouve. Malgré tout son désarroi, la jeune femme cherche quelque chose de logique sur lequel s’appuyer. Elle cherche à définir les propriétés précises de ce lieu, qui lui semble être comme une créature autonome. Manifestement, il se passe quelque chose dans cette chambre. Peut-être même quelque chose de grave.

Le collectif allemand est composé de la marionnettiste Iris Meinhardt et du vidéaste Michael Krauss et collaborent avec d'autres artistes pour chacune de leurs créations. Leurs recherches croisent leurs disciplines et abordent avec poésie des thèmes liés aux technologies de pointe. 

Rejoignez-nous sur

Co-financé par